SPF, SRS, DKIM et DMARC

SPF, SRS, DKIM et DMARC
Date de publication :
25 mai 2020
Une bonne politique de sécurisation de son système de messagerie consiste à utiliser plusieurs niveaux de protection. Nous étudirons les trois technologies  les plus fréquemment utilisées de nos jours, à savoir SPF, DKIM et DMARC. Appliquées conjointement, elles permettent d’authentifier un mail et son expéditeur.

SPF est une méthode utilisée pour empêcher la falsification d’adresses d’expéditeurs, c’est-à-dire l’utilisation de fausses adresses d’expéditeurs. Elle permet au serveur de messagerie de vérifier que le mail entrant d’un domaine vient d’un hôte autorisé par l’administrateur de ce domaine. Certains serveurs de messagerie prennent également en charge une technologie complémentaire appelée SRS, permettant aux messages transférés de passer le contrôle SPF.

DKIM permet de signer un message par cryptographie. Ce qui permet de s’assurer que le message envoyé n’a pas subi d’altération durant sa livraison.

DMARC est une technologie qui permet d’étendre les fonctionnalités des méthodes SPF et DKIM. La politique DMARC détermine la façon dont les mails sont gérés selon les résultats des vérifications DKIM et SPF.

L'infrastructure Net Catalyst prend en charge les technologies précitées. Ces méthodes, accompagnées par d'autres approches telles que les listes grises (greylisting) et les listes noires (blacklists) d'expéditeurs, assurent un niveau de protection anti-spam optimal.
 
Donnez votre avis
Veuillez laisser votre commentaire ci-dessous.
 _                       
| |                      
| | __ _ __    __ _  ____
| |/ /| '_ \  / _` ||_  /
|   < | |_) || (_| | / / 
|_|\_\| .__/  \__, |/___|
      | |      __/ |     
      |_|     |___/      
Veuillez saisir les caractères affichés dans l'image
Nous collectons votre nom, adresse de messagerie et n° de téléphone, afin de vérifier et le cas échéant afficher votre commentaire. Lisez notre Politique de confidentialité pour en savoir plus.
À lire également dans cette catégorie